Le yoga en entreprise

Auteur: 
FRANCO Lina

A quoi sert le yoga ? C’est l’une des premières questions posées par les collaborateurs lors de la mise en place d’un cours en entreprise. Je leur réponds alors simplement que cette discipline pourrait leur permettre d’allier la performance professionnelle et la qualité de vie personnelle.

 

Lorsqu’une entreprise embauche un nouveau collaborateur, elle n’emploie pas uniquement une « main d’œuvre ». Elle accueille un homme, une femme, avec ses aptitudes physiques, intellectuelles, morales et relationnelles. Son emploi occupera très souvent plus du tiers de son quotidien et influera inévitablement sur sa vie personnelle, avec les effets pervers que chacun connaît.

 

Le yoga n’a d’autre dessein que de se placer au service de l’Homme, de ses attentes, de ses besoins. En travaillant sur sa « matière première », le corps, il vise à prendre conscience du rôle et de la fonction fondamentale de cette pierre angulaire sur l’énergie vitale, la santé, la concentration. Une fois maîtrisé, la pratique du yoga devient un outil permettant de mieux exploiter cette énergie au quotidien, de réfléchir plus efficacement et de s’émanciper du stress éreintant. Cette nouvelle attitude influe également sur la manière d’appréhender la vie personnelle. Elle conduit alors à dépasser l’idée d’un simple équilibre entre sphères professionnelles et personnelles, pour atteindre ce sentiment d’épanouissement personnel.

 

D’abord dubitatif, les participants aux cours en entreprise redécouvrent timidement leur corps. Puis ils apprennent à le maîtriser et explorent peu à peu ses capacités. Ensuite, ils constatent les effets de la pratique sur leur quotidien. Le cours parvient à faire se mouvoir un corps que des circonstances particulières peuvent immobiliser. La posture pétrit, équilibre et structure. Elle produit un effet, inaugure un processus et transforme le geste en expérience. Le travail postural devient un entrainement à l’acte idoine, une préparation visant à mieux aborder les obstacles qui se profilent. L’écoute de son corps, de ses réactions aux événements successifs du quotidien, développe une certaine perspicacité, aiguise le sens de l’attention et de la réflexion. Elle permet alors de se sentir serein face à la décision prise et ses conséquences.

 

Ce travail se réalise sur le tapis. Le corps s’attache à la volonté et à l’effort engagés. Dans le même temps, un esprit de « lâcher prise » s’initie et s’exerce de manière physique et psychique sur l’obstacle « intérieur » à franchir. C’est à ce moment que l’action s’ajuste. Le dénouement des tensions produit une détente des muscles du corps, de ses articulations, et conduit à des résultats inattendus. Il s’agit là de l’application deux concepts fondamentaux du yoga : « sukha-sthira », aisance et fermeté, « abhyâsa-vairâgya », persévérance et détachement. Associés dans la pratique, ils parviennent à relâcher les tensions, à produire la détermination nécessaire à l’assouplissement des résistances physiques et à la décontraction psychique.

 

La pratique du yoga vise ainsi à créer un nouveau rapport :
- entre la personne et son corps : par delà la transpiration, il s’assouplit, se renforce.
- entre la personne et son esprit : une certaine quiétude s’installe pour réfléchir et agir de manière plus sereine et efficace.
- entre la personne et les autres : l’écoute et l’ouverture nourrissent ses relations, enrichissent ses quotidiens professionnels et personnels.

 

Lors de ces rendez-vous hebdomadaires avec soi, quelque chose se produit de l’ordre d’une progression. La personne parvient alors à se sentir mieux dans son corps, mieux dans sa tête, prête à relever les défis qui se présenteront devant elle.